Marre des bouchons et de la pollution ?..

Tous les matins et tous les soirs, c’est la même histoire !

Que vous habitiez Pignan, Cournonsec, Cournonterral, Saussan ou Fabrègues, vous mettez environ 1h pour rejoindre votre domicile ou Montpellier. Il faut désengorger la route par une réelle alternative de transports en commun !

Pourtant, à ma demande,
  • Le conseil régional d’Occitanie a voté le principe du financement de la ligne 5.
  • Le Secrétariat d’Etat aux transports a été saisi pour que le contournement ouest de Montpellier (COM) puisse, enfin, être réalisé.
Ce qui reste à faire
  • Penser un véritable réseau interconnecté entre tram, tram express régional et voies ferrées et des pistes cyclables.
  • Penser et réaliser PRIORITAIREMENT la ligne 5 de tramway promise d’un seul tenant.
  • Prolonger la ligne 2 de Saint Jean de Vedas, à Fabrègues et au delà (Cournonsec Cournonterral).
  • Mettre en place un véritable Tram Express Régional au départ de Frontignan pour aller vers Cournonterral via Balaruc.
Des temps de trajet interminables ? Une pollution accrue par l...

Des temps de trajet interminables ? Une pollution accrue par les bouchons ? Nous devons nous battre pour que ça change !#Assaf2017 #Circo3408 #SeBattreEncoreEtEncore

Publié par Christian Assaf 2017 sur lundi 3 avril 2017

Une heure de transport scolaire pour se rendre au lycée? Ça ne peut plus durer, nous devons nous battre pour que ça change !#Assaf2017 #Circo3408 #SeBattreEncoreEtEncore

Publié par Christian Assaf 2017 sur mercredi 19 avril 2017

1h de trajet pour aller au lycée !

C’est le quotidien de centaines de jeunes.

C’est le résultat de l’absence de lycée entre Sète et Montpellier.

Pour certains lycéens de l’Ouest montpelliérain ce temps peut aller jusqu’à 2h30 aller-retour !

Un nouveau lycée, c’est déjà acquis

À ma demande, le Conseil régional d’Occitanie a voté le principe de la construction d’un lycée, dont les travaux pourraient commencer en 2019 pour ouvrir à la rentrée 2020.

Ce qu’il reste à faire

Il reste aujourd’hui à en fixer son implantation. Ce sera entre Cournonsec, Cournonterral et Fabrègues. Ce lycée est un gage, non seulement de mieux-être pour nos enfants, mais il concrétise aussi et surtout le principe d’égalité des chances sur notre territoire trop longtemps oublié.

Et si on déconcentrait les emplois ?..

Aujourd’hui, les pôles d’activités sont concentrés sur Montpellier.

Ce qui empêche les personnes en difficultés, les classes moyennes, les jeunes sans véhicule de travailler à proximité de leur habitation.

Notre territoire doit favoriser l’implantation d’entreprises

Ce qui permettra de dynamiser l’emploi entre Sète et Montpellier. Aussi, Christian Assaf propose la création d’une zone d’activité économique à vocation artisanale à Fabrègues et une autre tournée vers les énergies renouvelables sur Mireval et Vic-la-Gardiole.

L'emploi à l'Est, Pôle Emploi à l'Ouest ? Nous devons nous battre pour l'essor de ce territoire !#Assaf2017 #Circo3408 #SeBattreEncoreEtEncore

Publié par Christian Assaf 2017 sur samedi 13 mai 2017

#Circo3408 Faire payer les pollueurs ! Reconvertir la friche de La Mobil à #Frontignan ! Nous nous sommes battus POUR et nous avons obtenu des avancées. La dépollution va se faire. La Région s'engage pour y réaliser la nouvelle gare. D'autres projets sont envisagés sur ce site, comme une zone économique et de loisirs, d'autres combats sont à mener, d'autres victoires sont à obtenir. Ensemble, il va falloir se battre, encore et encore !#Assaf2017 #SeBattreEncoreEtEncore #UnTerritoireUnProjetUnDéputé

Publié par Christian Assaf 2017 sur vendredi 2 juin 2017

L’impunité des pollueurs, ça suffit !

En abandonnant son activité, la Mobil n’a laissé derrière elle qu’une friche polluée. Elle doit en assumer la dépollution !

Grâce à la mobilisation des citoyens

et à l’engagement des élus dont Pierre Bouldoire, le rapport de forces s’est inversé. Christian Assaf a agi à leurs côtés pour que le principe du pollueur/payeur s’applique. De premières victoires ont été obtenues. Elles ne sont pas suffisantes.

Ce qu’il reste à faire

Il faudra obtenir de nouvelles avancées et penser le futur de ce site : y installer la nouvelle gare, une zone économique et de nouveaux espaces de loisirs. Aujourd’hui, la Région est prête à s’engager avec nous.

Pas touche à la Gardiole

Quand les espaces naturels ne sont pas préservés, ils sont à la merci du pire. Comme le littoral et les zones humides souvent livrés au béton, le Massif de la Gardiole n’échappe pas aux menaces.

Ce qui est déjà acquis

Par leur combat, citoyens et élus de ce territoire ont repoussé l’installation d’une décharge dans cet écrin naturel.

Ce qu’il reste à faire

Il faut sceller un avenir naturel avec un véritable projet pour la Gardiole : y créer un Parc Naturel Régional englobant les zones humides de Frontignan et de Vic. C’est notre patrimoine. Nous devons le protéger.